Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 09:46

http://vttrando.04.free.fr/images/logo/terres_noirestrans200.gif

 

Tout d'abord merci à VTT rando 04 pour l'invitation à ce raid qui s'est décidée un peu au dernier moment et à fred qui m'a poussé à partir sur le 70 km, un vrai défi avec 3800m de dénivelé annoncés !

 

Ma petite histoire:

Le départ des vététistes non chronométrés se fait directement après le départ des cadors et vu la chaleur annoncée, mieux valait ne pas trainer. C'est donc à 8h10 que nous partons avec mon collègue Samy (accompagnateur chez Liberté Cairn, à Digne). La première montée, bien raide met tout le monde d'accord et vu ce qu'il reste à dévorer mieux vaut garder des forces en réserve.

Enfin arrivé aux hautes-bâties de Cousson et après un bout de piste une première descente s'offre à nos crampons avant de rattaquer la montée au pas d'Entrages (magnifique petit village perché du pays dignois) pour entamer la première calade technique qui  en ralentit plus d'un. Premier ravitaillement et coup d'oeil au loin vers la barre des Dourbes et le Couard qui nous tendent les bras mais qui semblent encore bien loin.

D'entrages après la descente dans la vallée et la remontée du Feston, le hameau des Dourbes et son ravitaillement salvateur nous accueille, merci d'ailleurs à l'équipe efficace et synmpathique et aux denrées variées et fournies.

Là les collègues de rando et moi même prenons le temps d'une bonne pause, la montée qui s'annonce jusqu'au pas de la faille ne sera pas de tout repos et le soleil se met à vraiment bien chauffer, il n'est pourtant pas même 11h00,  les jambes commencent déjà à se faire sentir, cela promet pour la suite.

L'escalade de la barre des Dourbes se fait sur le vélo pour une bonne partie, enmpruntant la route un court moment puis une piste jusqu'au gîte forestier et ensuite un sentier roulable. Roulable oui, mais si la physiologie des quadriceps (cuisses) ne fait pas des siennes. Il reste plus de 200 m de dénivelé à avaler et mes premières crampes se dessinent. La chaleur accablante n'aide certainement pas et je suis un peu frustré vu que tous les autres voyants sont au vert, je me sens bien. Je grimpe ainsi jusqu'au pas, alternant temps d'effort et minute de repos pour limiter le développement des crampes. Un bon repos avec la vue superbe sur la vallée, Digne les Bains dans son splendide écrin semble lointaine, Samy me rejoint par la suite et nous entamons la descente du tour du Couard pour nous amener pas une piste ascendante au pas d'Archail où je me retrouve à sec (déja plus de 4L d'eau engloutis), heureusement les bergers et la source nous permettent de recharger pour entamer la splendide descente technique nous amenons aux impressionnantes Robines où l'erreur de trajectoire est interdite. Le passage se fait sur quelques dizaines de centimètres alternant virages relevés, tobogans.. le tout avec 30 m de gaz sous les roues. Coeur bien accroché et content d'être passé sans encombres et de retrouver les bénévoles au ravitaillement.

Le temps passe les crampes restent et se développent nous choisissons donc de couper court. SIC. Nous empruntons la suite de l'itinéraire dans les terres noires pour ensuite bifurquer vers la route qui nous ramènera vers Digne les Bains où le village départ/arrivée est en effervecence.

 

Bilan:

Il aura manqué d'un peu d'entraînement pour pouvoir venir à bout de ce circuit ultra exigeant mais avec de très beaux passages ludiques. Le niveau techniques demandés reste assez élevés, pour le bonheur des participants qui ne s'ennuient jamais et qui sont bien ravis de trouver quelques pistes rendant les ascencions moins difficiles.

Une très bonne expérience avec une équipe organisatrice au top !

Partager cet article

Repost 0
Published by MaNu - dans Randonnée
commenter cet article

commentaires